Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Présentation / Domaines de recherche
Sortie des doctorants sur la goelette "La Belle Poule"Sortie des doctorants sur la goelette "La Belle Poule"

L'EDSM une école doctorale pluridisciplinaire

L’université de Brest est à l’origine de la dynamique des recherches académiques marines à Brest. Elle a créé son école interne dédiée aux sciences marines l’IUEM qui est devenu un OSU du CNRS. Le développement des études doctorales dans ce cadre a naturellement conduit à la création en 1992 de l’Ecole Doctorale des Sciences de la Mer (EDSM).

L'Ecole Doctorale des Sciences de la Mer est naturellement multidisciplinaire et à pour vocation à fédérer les disciplines impliquées dans l’étude du milieu marin au sens large en partenariat avec les laboratoires impliquées dans la recherche de ces disciplines. Elles appartiennent aux domaines des sciences de l’univers, aux sciences de la vie, aux sciences humaines et aux sciences de l’ingénieur.

La recherche est menée dans le cadre des laboratoires et équipes d’accueil qui dépendent de l’Université de Brest principalement à IUEM, de l'Université de Bretagne Sud, à IFREMER,  à l’ENSIETA et l’Ecole Navale,  ainsi qu'avec le SHOM, le CETMEF et Météo France.

L’extension récente au domaine des sciences de l’Ingénieur fédère des équipes de l’ENSTA Bretagne et de l’Université dans le domaine « mécanique et systèmes » qui travaillent entre autres dans le développement des énergies marines.

Le positionnement de l’EDSM reste donc éminemment centré sur la mer qui a été déclarée axe prioritaire de la stratégie de recherche de l’UBO dans le cadre du quadriennal en cours.  Celui-ci a fait d’elle le correspondant naturel du GIS Europôle Mer (AO réseau RTRA) et du pôle de compétitivité Mer quand il s’agit de recherche s’appuyant sur des thèses que ces organismes ou entreprises financent régulièrement.

L’EDSM appuie sa politique scientifique entre ses différents domaines sur plusieurs axes principaux :
-    l’interdisciplinarité est systématiquement favorisée lors de l’attribution des contrats doctoraux. Les sujets qui font appel à des connaissances croisées sont mis en avant pourvu que le candidat soit de qualité équivalente.
-    La deuxième priorité porte sur l’exploitation des données d’observation acquises par les observatoires des domaines côtier et profond. Dans le cadre de l’OSU IUEM et de l’Europôle Mer, la collecte des données d’observation est soutenue. L’utilisation et la valorisation de ces données est soutenue par la prise en considération de cet aspect lors de l’attribution des contrats doctoraux.
-    Les thèses en cotutelle sont aussi soutenues car elles induisent la mobilité des doctorants vers l’étranger et ainsi la découverte des différences des systèmes de recherche dans l’unicité des objectifs. Elle permet souvent de trouver le séjour post doctoral indispensable aujourd’hui à la poursuite d’une carrière en milieu académique.
-    Enfin l’EDSM encourage les laboratoires d’accueil à lui soumettre des projets de thèse portant sur les priorités internationales de l’établissement ou sur des sujets particulièrement innovants.
-    L’EDSM mène aussi une action internationale vigoureuse. Elle est à l’initiative de la création du réseau MENTOR (Marine Network for training of Researchers) dont les membres académiques ou instituts de recherches publics sont avec Brest, Bremen, Kiel Bergen et Southampton. Ce réseau a pour vocation de favoriser la mobilité des jeunes chercheurs doctorants ou jeunes docteurs.